Pose de semelles

Le collage des différentes parties d’une contrebasse devrait être réalisé avec la colle chaude, dans le but de pouvoir démonter les différentes parties facilement lors d’une réparation.

Malgré tout, ouvrir une contrebasse est une opération délicate et lorsqu’on ouvre une basse on voit fréquemment des surprises. Quand la surface de collage est fortement abîmée, il faut remédier par la pose de “semelles” en bois neuf pour réparer cette surface.

Les semelles peuvent aussi être très utiles au cas où il faut également remplacer les bords, où les semelles sont le renfort idéal.

Fidèle à la tradition, j’ajuste toutes les semelles en forme de “cuillère” pour éviter tout arrêt droit, ce qui pourrait provoquer une fissure plus tard. Les semelles sont ajustées à la craie pour m’assurer d’un ajustage parfait.

Pour éviter toute déformation de la table ou du fond, une contrepartie, soit en pâte dentaire pour les semelles partielles, soit un plâtre entier pour les tours complets, est fabriquée. Ainsi, j’évite toute déformation du bois original et je créé un support de serrage idéal.

Après collage, la semelle est finie dans la forme initiale de la table.

La surface de collage de la table de cette contrebasse de William II Forster doit être restaurée. La première étape comprend le détablage et la fabrication d’un moule en plâtre. Ici, la table est protégée et un coffrage est mis en place pour recevoir le plâtre.
La table est positionnée dans son moule, la restauration peut commencer.
Le bois abîmé est enlevé jusqu’à ce qu’on obtienne une surface propre et saine.
Des surfaces de bois neufs sont ajustées parfaitement et puis collées. Je commence par 4 "îles" qui ne sont pas en contact entre elles.
Ensuite, les pièces qui bouclent le tour sont ajustées en forme de cuillère afin de ne pas créer des joints droits et collés. Une Pièce “d’estomac” est parfaitement ajustée à la craie.
Après avoir finalisé les épaisseurs de la table et avoir fusionné les nouvelles pièces avec le bois ancien une nouvelle barre d’harmonie et les taquets pour renforcer les fractures sont mis en place. L’intérieur de la table est maintenant fini, la restauration de cette contrebasse passe à son étape suivante.